Essai Ford Kuga Hybride : simple et efficace

il y a 3 sem.

Electrique ou plug-in, il n'y en a actuellement que pour les voitures "qu'on branche". Pourtant, il existe toujours des solutions plus simples et moins coûteuses, qui ont amplement fait leurs preuves.

 

Une de ces solutions est l'hybridation classique, telle que popularisée par Toyota. Lancé il y a un peu plus d'un an (en version plug-in, entre-autres), le Ford Kuga intègre aujourd'hui à son catalogue une version hybride simple, hélas moins favorisée par le fisc – ce qui est injuste – mais capable de faire faire de belles économies aux familles qui le choisiront.

 

 

Pour rappel…

Si c'est le premier essai du nouveau Kuga que vous lisez, voici quelques infos générales. Primo, cette génération n'est pas la plus esthétiquement affirmée, préférant jouer la carte sobre et statutaire. L'espace intérieur est franchement généreux, si ce n'est dans le coffre, amputé de quelques litres pour cause de batteries. On a donc 411 litres de volume, contre 475 litres dans les versions classiques, ce qui n'est déjà pas un record dans le segment. Enfin, rappelons que Ford a une certaine tradition de rapport prix/équipement intéressant, et c'est toujours le cas. Le nouveau Kuga se place dans les standards supérieurs, avec tous les gadgets et les aides à la conduite dont sont friands les conducteurs et conductrices d'aujourd'hui.

 

 

Mais la spécificité de cette version est évidemment sous le capot. Le Kuga hybride reçoit un moteur essence 2.5 litres, associé à une boîte auto CVT et à un moteur électrique. L'ensemble délivre 190 ch, qui seront envoyés, selon la version choisie, aux roues avant ou aux quatre roues. Le fonctionnement est on ne peut plus simple. Votre seule mission est de conduire de façon aussi anticipative que possible, le système détermine lui-même quand utiliser le moteur essence ou l'électrique, voire les deux en même temps. C'est lui qui s'occupe aussi de recharger les petites batteries autorisant de courtes distances en mode zéro émissions. Courtes mais nombreuses, si bien que dans des conditions favorables (on parle de température extérieure), on roule en moyenne plus de 30% du temps en mode électrique, et beaucoup plus encore en ville.

 

 

Verdict

Nous avons mis le Ford Kuga hybride durant la vague de froid de la fin de l'hiver, conditions justement très défavorable, puisque le moteur essence était très sollicité pour garder l'habitacle au chaud. Malgré cela, lors d'un parcours en pleine heure de pointe dans la capitale, nous avons relevé une conso de 5,3 l/100 km. Quant à la moyenne générale, entre ville, nationales et autoroutes, elle a été de 6,3 l/100 km. Excellent résultat, pour un véhicule qui coûte quelque 6.000€ de moins que son frère plug-in. Seul souci ? Une TMC de près de 5.000€ en Wallonie et à Bruxelles, contre 45€ en Flandre. Avec de telles politiques, la guère au CO2 est loin d'être gagnée…

 

 

Ses bons côtés

- Son prix largement inférieur à celui des versions plug-in.
- Ses consommations potentiellement bluffantes.
- Son agrément de conduite

 

Note globale : 16/20

 

 

Ford Kuga FHEV

Longueur : 4,614 m
Largeur : 1,833 m
Hauteur : 1,675 m
Coffre : 411 – 1.481 l
Poids : 1.773 kg
Consommation moyenne : 5,4 l/100 km
Puissance : 190ch
Couple : 200Nm
Vitesse max : 196 km/h
Accélération (de 0 à 100 km/h) : 9,1 s
CO2 (WLTP) : 125 g/km
Prix de base : 31.942 €

 

Mots-clés: Essais auto Ford
Pages concernant Ford
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris