Essai Citroën C5X : le retour du « tapis volant »

il y a 2 mois | Nicolas Morlet

Citroën lance une nouvelle C5, quatre ans après l’arrêt de la précédente. La nouvelle venue accole un X à son patronyme, comme pour mieux affirmer qu’elle ne rentre dans aucune case, et trace sa propre voie tant sur le plan du design que de l’agrément routier. Une vraie Citroën en somme !

Citroën lance une nouvelle C5, quatre ans après l’arrêt de la précédente. La nouvelle venue accole un X à son patronyme, comme pour mieux affirmer qu’elle ne rentre dans aucune case, et trace sa propre voie tant sur le plan du design que de l’agrément routier. Une vraie Citroën en somme !

Si la C5X se place de facto sur le segment D, celui des berlines familiales où l’on trouve notamment les Peugeot 508, Opel Insignia et Ford Mondeo, difficile de la mettre en concurrence avec ces dernières tant la Française mixe les genres. A la fois berline 5 portes, Crossover par ses protections de bas de caisse et sa garde au sol surélevée et break de chasse par son large hayon, la C5X étonne sur son passage. D’autant que les faces avant et arrière font preuve de la même personnalité affirmée que la C4, lancée fin 2020.

Espace à gogo

L’habitacle est moins en rupture. Propre et bien construit, il conserve des commandes physiques et de nombreux raccourcis qui limitent partiellement le recours à son écran tactile de 12 pouces pilotant un multimédia complet et connecté. Le conducteur a droit à un second écran pour l’instrumentation, un peu simpliste dans ses affichages. Et un afficheur tête haute à affichage 3D de taille « équivalente à un écran de 21’’ à quatre mètres de distance » permet de garder les infos principales dans le champ de vision.

Mais surtout, cette C5 brille par son habitabilité, surtout à l’arrière. La ligne de toit fuyante ne gène pas la tête des passagers d’1,80 m, et l’espace aux jambes est royal. Un avantage importé de Chine, où est produite la berline, et où les clients aiment avoir leurs aises lorsqu’ils s’assoient à l’arrière. D’ailleurs, à la manière d’une Mercedes Classe S ou d’une Audi A8, le passager arrière droit dispose d’une commande pour avancer et basculer le dossier du siège avant.

Tapis volant

Autre héritage de ses origines chinoises, l’offre ne compte aucune motorisation diesel. Seuls deux moteurs essence (1.2l 130 ch et 1.6l 180 ch) sont au programme complété d’une hybride rechargeable de 225 ch qui promet 50 km sans émission. Cette dernière se distingue surtout par ses suspensions inédites. Comme les autres elle reçoit les amortisseurs « à butée hydraulique progressive », mais l’amortissement est ici géré électroniquement. Du coup, si la C5 est hyper confortable dans toutes ses versions, elle devient ici le « tapis volant » digne des grandes Citroën d’antan !

Verdict

Décalée, clivante comme il se doit, la C5X marque surtout le retour du vrai confort à la Citroën, celui qui vous berce sur les routes les plus abimées. Certains diront que l’on retrouve cet effet « paquebot » cher aux Citroënistes. Mais une chose est sûre, la C5X hybride est sans conteste la plus confortable de son segment ! Et pour ceux qui veulent un peu plus de maintien de caisse en courbes, déplacer le curseur de « Confort » vers « Sport » marque un vrai raffermissement, et la Française peut alors évoluer dynamiquement avec une surprenante efficacité. Elle est en outre plutôt bien placée sur le plan tarifaire : 31.321€ de base ; 42.527€ pour l’hybride rechargeable.

Ses bons côtés

  • Son confort de marche sans commune mesure
  • Son habitabilité très généreuse
  • Son style « à la Citroën »

Citroën C5X Hybrid 225

Longueur : 4,805 m

Largeur : 1,865 m

Hauteur : 1,485 m

Volume du coffre : 545

Poids : 1 850 kg

Consommation moyenne (WLTP) : 1,5 l/100km

Puissance : 225 ch

Couple : 250 Nm

Vitesse max : 230 km/h

Accélération (de 0 à 100 km/h) : 8,3 s

Emissions CO2 (WLTP) : 33 g/km

Prix de base : 42 527€ TVAC

Mots-clés: Essais auto Citroën
Essai Citroën C5X : le retour du « tapis volant »
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris