Essai Citroën C5 Aircross Hybrid 2023 : le superficiel en profondeur

il y a 1 mois | Stephane Monsin

Grosse mise à jour pour le Citroën C5 Aircross. Le style se renouvelle, mais le fond reste, et le SUV des Chevrons mise plus encore sur ses principaux atouts que sont le confort et sa motorisation hybride rechargeable.

Lancé en 2018, le C5 Aircross apportait enfin un SUV compact digne de ce nom à la gamme Citroën, qui devait jusqu’alors s’appuyer sur le vieillissant C4 Aircross fabriqué par Mitsubishi. Le nouveau modèle était bien plus Citroën, sur le fond comme sur la forme. Encore trop peut-être, puisque malgré sa plastique réussie, il lui fut reproché d’avoir trop conservé les courbes molles – ou pas assez statutaires – des monospaces compacts qui l’ont précédé (Xsara et C4 Picasso, C4 Spacetourer). La marque corrige donc désormais le tir. Avec une toute nouvelle face avant bien plus expressive, le C5 Aircross gagne visuellement en carrure et en présence, bien aidé par une signature lumineuse originale qui n'abuse pas – comme d'autres – des feux de jour LED.

A bord, on notera les nouvelles offres Alcantara et cuir perforé, ou encore les surpiqûres qui rehaussent la qualité perçue et l’atmosphère cosy-chic de l’habitacle. Sans oublier, évidemment, la nouvelle tablette tactile de 10 pouces, mieux à portée des doigts et des yeux.

Sur ses acquis

Le C5 Aircross voit son confort encore augmenté grâce à un nouveau rembourrage des assises de sièges, identique aux C4 et C5 X. Et au confort d’assise, s'ajoute bien sûr celui de la conduite. Répétons tout le bien que l’on pense des suspensions à butées hydrauliques progressives, qui donnent aux Citroën ce toucher de route feutré que la concurrence lui envie. Pas de doute : le SUV français est bien la référence en termes de confort !

En conduite dynamique, les mouvements de caisse restent bien maîtrisés, malgré les 1.800 kg de la version hybride rechargeable que nous avons essayée. Sur les routes sinueuses de notre essai, le C5 Aircross s’est révélé agile et efficace, aidé par une direction électrique précise. Sur 120 km, nous avons consommé 6 l/100 km d’essence et 12 kWh d’électricité. Soit une batterie vide et un petit 5ème de réservoir. Une valeur très correcte, qui variera bien sûr en fonction du parcours et du type de conduite. Citroën annonce pour sa part 1,4l/100km et 33 gr CO2/km en WLTP.

Verdict

La forme, c’est le fond qui remonte à la surface, disait Victor Hugo. Citroën a peut-être principalement retravaillé l'esthétique mais finalement, le nouveau look statutaire du C5 Aircross reflète probablement mieux qu'avant sa vraie personnalité. Mieux fini et encore plus confortable, il fait toujours preuve d’un agrément routier certain, et d’un niveau de confort incomparable. Signalons encore qu’il est également proposé avec un moteur essence et un diesel de 130 ch chacun, plus accessibles financièrement que cette hybride rechargeable dont le prix débute à 42.930€ tout de même.

Ses bons côtés

  • Son confort d’amortissement unique
  • Sa faible consommation et son autonomie électrique crédible (55 km)
  • Son habitabilité et sa modularité (3 sièges individuels coulissants)

Citroën C5 Aircross Hybrid

  • Longueur : 4,500 m
  • Largeur : 1,969 m
  • Hauteur : 1,689 m
  • Volume du coffre : 460/600 l
  • Poids : 1 760 kg
  • Consommation moyenne (WLTP) : 1,4-1,5 l/100km
  • Cylindrée : 1 598 cc
  • Puissance : 225 ch
  • Couple : 300 Nm
  • Vitesse max : 225 km/h
  • Accélération (de 0 à 100 km/h) : 8,7 s
  • Emissions CO2 (WLTP) : 31-33 g/km
  • Prix de base : 42 930€ TVAC
Mots-clés: Essais auto Citroën
Essai Citroën C5 Aircross Hybrid 2023 : le superficiel en profondeur

Notre sélection d'annonces

Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris