Essai BMW M240i : pour le plaisir !

il y a 1 sem.

Alors que les modèles de niche ont tendance à disparaitre du marché, BMW renouvelle son petit coupé Série 2. Et ce dernier est toujours proposé avec un motorisation six-cylindres à essence qui a fait la réputation de la marque, pour notre plus grand bonheur… et surtout celui des fans !

Avec ses formes râblées, son long capot et sa calandre aux naseaux de taille normale, la Série 2 a presque de quoi dénoter par son classicisme dans la gamme BMW, où désormais plus c’est grand, mieux c’est. Une sorte de sagesse esthétique qui n’empêche pas le muscle, et que l’on retrouve aussi à bord où la présentation ne choquera certainement pas les habitués de la marque. Malheureusement, les dix centimètres gagnés en longueur ne se répercutent pas à bord, où les places arrière seront toujours difficilement exploitables par de grands adultes.

Sensations brutes

Contrairement à la précédente génération, la Série 2 Coupé n’est plus issue de la Série 1 mais partage ses dessous avec… la Série 4. Une solution indispensable pour conserver les roues arrière motrices. Ce sera le cas pour les 220i (184 ch) et 220d (190 ch). La version musclée M240i, au moteur six-cylindres de 374 ch adopte quant à elle une transmission intégrale « typée propulsion », où la majorité du couple est donc envoyée vers l’essieu arrière, l’avant n’intervenant qu’en cas de nécessité. C’est ce qui explique l’excellente motricité de l’ensemble, et les performances enregistrées : 4,3 secondes suffisent à passer de 0 à 100 km/h. Mais au-delà des chiffres, c’est en matière de plaisir de conduite que cette BMW fait la différence ! Agilité et équilibre sont les sensations dominantes au volant, alors que la boîte de vitesses à 8 rapports se montre à la fois réactive et juste dans ses passages de vitesse en conduite sportive. Et si l’on tire la palette gauche du volant pendant plus d’une seconde, la boîte rétrograde automatiquement sur le rapport le plus approprié pour des relances canon ! Résultat, sur les modes Sport et Sport+, cette Série 2 est tout simplement extraordinaire par les sensations qu’elle procure, sans avoir à avionner à des vitesses prohibées. Elle régale par la précision et la facilité avec laquelle elle se laisse conduire, ce qui la rend aussi efficace qu’amusante. Un pur bonheur !

Verdict

Cette M240i est la digne héritière des petits coupés BMW. Sportive à souhait, agile et équilibrée, elle fait honneur à la réputation de la marque en matière de dynamisme. Mais elle sait aussi se montrer tout à fait civilisée pour un usage quotidien. Elle ne se montrera alors même pas inconfortable, et son coffre de 390 litres sera même amplement suffisant pour les courses hebdomadaires. Un véritable couteau suisse, facturé tout de même 57.250€.

Et si jamais vous la trouvez encore un peu trop sage, pas d’inquiétude : une future M2, dont la puissance dépassera les 400 ch, est d’ores et déjà promise !

Ses bons côtés :

-          Sa ligne classique et musclée

-          Ses sensations de conduite brutes

-          Son efficacité et sa facilité de prise en main

BMW M240i

Longueur : 4,548 m

Largeur : 1,838 m

Hauteur : 1,404 m

Coffre : 390 l

Poids : 1 690 kg

Consommation moyenne : 8,1 l/100 km

Puissance : 374 ch

Couple : 500 Nm

Vitesse max : 250 km/h

Accélération (de 0 à 100 km/h) : 4,3 s

CO2 (WLTP) : 185 g/km

Prix de base : 57.250€ TVAC

Mots-clés: Essais auto BMW
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris