Essai Audi RS e-tron GT : la « Porsche » d’Audi

il y a 1 mois

Après les SUV, Audi élargit son offre électrique d’une berline. Mais pas une placide berline dédiée à la seule cause de l’autonomie, non. Ses dessous sont partagés avec la Porsche Taycan, ce qui laisse peu de doute sur son orientation. Et plus encore avec le fameux badge RS !

 

Vous l’aurez donc bien compris, l’Audi RS e-tron GT est avant tout dédiée à la sportivité et au plaisir de conduite. Et il ne faut même pas en avoir pris le volant pour le comprendre tant elle dégage une véritable impression de puissance même à l’arrêt. Ses traits étroitement dérivés de ceux du concept homonyme dévoilé voilà deux ans sont résolument musclés, avec des épaules larges, des flancs galbés et des passages de roues proéminents. L’habitacle est tout différent des formes consensuelles des Audi traditionnelles mais le multimédia ou le Virtual Cockpit devraient rapidement rassurer les habitués de la marque.

 

 

La plus puissante du moment !


Et de Porsche, il en est également question pour la partie technique, puisque cette Audi partage plusieurs éléments avec la Taycan. Son groupe motopropulseur notamment, revu ici en deux niveaux de puissance 476 chevaux pour l’e-tron GT quattro, et 598 chevaux dans cette délirante version RS. Portés à 646 ch durant 2,5 secondes durant le Launch Control. Il s’agit donc de l’Audi la plus puissante du moment ! Cette puissance, elle la tire de ses deux moteurs : l’un de 238 chevaux situé sur l’essieu avant, le second de 456 chevaux situé à l’arrière, en faisant donc de facto une quatre roues motrices. Et ce n’est pas tout puisque cette version RS s’équipe d’un blocage de différentiel sur l’essieu arrière et peut recevoir en option les quatre roues directrices !

 

 

Frustration

 

Sur le papier, cette RS e-tron GT est donc plus qu’alléchante… et on ne pourra pas vraiment vous en dire plus. Oui, les accélérations sont impressionnantes, violentes mêmes si on écrase la pédale, et toutes les réactions, incisives et instantanées, dégagent une sportivité indubitable. Mais malheureusement, notre essai entre Bruxelles et Anvers aux heures de pointe nous a davantage permis de faire connaissance avec le multimédia en renfrognant notre frustration que de de prendre la mesure des capacités sportives. Pas grave, ça nous laissera l’occasion de vous en reparler plus tard.

 

 

Verdict

 

Cette RS e-tron GT est une alternative prometteuse. D’autant qu’avec sa grosse batterie de 93 kWh (85 kWh exploitables), elle promet 487 kilomètres loin d’une prise. Prise qui pourra délivrer jusqu’à 270 kW en courant direct pour recharger la batterie à toute vitesse grâce à l’installation électrique 800V, elle-aussi héritée de la cousine Porsche. Quant au prix de 102.900€ (e-tron GT quattro) et 143.200€ (RS e-tron GT), ils sont certes très élevés, mais finalement positionnés en adéquation avec la concurrence, la clientèle visée…et le standing du blason.

 

 

Ses bons côtés

- Sa ligne puissante et musculeuse
- Son autonomie et sa capacité de charge hyper rapide
- L’impression de dynamisme derrière le volant.

 

 

Audi RS e-tron GT

Longueur : 4,990 m
Largeur : 1,960 m
Hauteur : 1,410 m
Coffre : 366 l
Poids : 1 598 kg
Batterie : 93 kWh
Autonomie WLTP : 487 km
Puissance : 598 ch
Couple : 830 Nm
Vitesse max : 250 km/h
Accélération (de 0 à 100 km/h) : 3,3 s
Prix de base : 134.200 €

 

Mots-clés: Essais auto Audi
Pages concernant Audi
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris