Essai Audi A3 Sportback 30 g-tron : l’autre façon de rouler « vert »

il y a 3 sem.

Dans la gamme Audi A3, les « vertueuses » de la famille sont les hybrides rechargeables 40 TFSI-e et 45 TFSI-e. La 30 g-tron vient se joindre à elles ! Avec son originale motorisation au CNG, elle est la preuve le gaz naturel utilisé a encore de l’avenir dans la course contre les émissions.

 

Précurseur dans l’utilisation du gaz naturel comme carburant, le groupe Volkswagen a acquis une expérience unique en son genre dans l’étude de cette technologie. Cela se ressent dans l’A3 Sportback 30 g-tron, dernière-née de la gamme CNG (Gaz Naturel Comprimé), qui adopte 3 réservoirs en matériaux composites d’une capacité totale de 17,3 kg, ce qui lui confère une autonomie de 445 km rien qu’avec le gaz. C’est plus que l’ancienne génération mais le réservoir d’essence « de secours » a été dans le même temps rétréci de 14 à 9 litres, ce qui ne lui donne plus qu’un rayon d’action de 100 à 150 km une fois le gaz épuisé ; un peu « juste » dans les régions mal desservies en stations CNG. Sous son capot, l’A3 Sportback reprend le 1.5l TSI fort de 131 ch et 200 Nm de couple. Conçu pour être le moins énergivore possible, celui-ci dispose d’un turbo à géométrie variable et adopte un cycle qui favorise une faible consommation. Avec une telle configuration, Audi annonce une consommation moyenne de 3,5 à 3,6 kg de CNG et des émissions de CO2 de l’ordre de 96 à 99 g/km. Cette mécanique n’est disponible qu’avec la boîte robotisée double embrayage S-tronic à 7 rapports.

 

 

Présentation avenante

Très silencieux dans son fonctionnement, le moteur 1.5 TSI de cette A3 montre très vite son côté « éco » et l’inertie des réactions de la boîte de vitesse ne favorise pas les accélérations. Pour rouler de façon plus « active », mieux vaut opter pour le mode « S » de la transmission ou carrément utiliser les petites palettes situées derrière le volant. Cependant, si on s’applique à rouler normalement tout en respectant les limitations en vigueur, il est très facile d’approcher les chiffres d’autonomie annoncés par Audi. En plus d’émettre moins de CO2, l’A3 g-tron réserve une excellente surprise lorsqu’on se rend à la station-service pour faire le plein. Durant notre essai, nous avons rempli complètement les réservoirs pour seulement 17,81 €, un prix absolument imbattable par l’essence ou le diesel !

 

 

 

Verdict

Vendue à partir de 30.540 €, l’Audi A3 g-tron est bien moins chère que sa version plug-in hybride (38.190 €) qui est plus « à la mode ». Avec l’émergence du bio-CNG qui est majoritairement fabriqué avec des déchets organiques, il est tout à faible possible de réduire ses émissions de l’ordre de 80% par rapport au diesel, ce qui démontre qu’il n’y a pas qu’une seule solution technique pour atteindre les objectifs climatiques. La bonne nouvelle avec cette A3, c’est qu’elle est aussi bien accessible à une clientèle professionnelle qu’aux particuliers qui souhaitent faire des économies tout en apportant leur contribution à un avenir sans carbone.

 

 

Ses bons côtés

- Ses émissions très basses (bio-CNG)
- Son économie à l’usage
- Son prix relativement abordable

 

Audi A3 Sportback 30 g-tron

Longueur : 4,34 m
Largeur : 1,81 m
Hauteur : 1,44 m
Coffre : 280 l
Poids : 1.355 kg
Consommation moyenne : 3,5 kg/100km
Puissance : 131ch
Couple : 200Nm
Vitesse max : 211 km/h
Accélération (de 0 à 100 km/h) : 9,7 s
Emissions CO2 (WLTP) : 96 g/km
Prix de base : 30.540€

 

 

Mots-clés: Essais auto Audi
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris