Essai : Hyundai i30 Facelift, un peu de normalité dans ce monde anormal

il y a 2 mois

Quitte à vous étonner, il y a encore autre chose que des voitures hybrides ou électriques. Comme une bouffée d'air dans ce monde haletant, c'est d'une de ces voitures normales dont nous parlons aujourd'hui.

Cette voiture normale est la Hyundai i30 qui, arrivée à la moitié de sa vie, passe par la case mise à jour et affiche une évolution… très normale. Ne vous attendez donc pas à une électrification tous azimuts ni à une révolution numérique de l'habitacle. Ne vous attendez pas au sacrifice du diesel sur l'autel du politiquement correct. Le facelift de la Hyundai i30 semble vouloir calmer le jeu. Le premier exemple est la face avant, dont le seul acte de bravoure est la calandre retouchée à la façon du nouveau Tucson sans toutefois provoquer le même « choc » visuel. Pas plus de volonté de choquer dans l'habitacle. Les évolutions sont tout simplement "traditionnelles" : nouvel écran pour la partie centrale des instruments, dimensions à la hausse pour l'écran multimédia (10,25''), un peu plus de fonctions connectées étendues à bord, et on a fait le tour. Reste à dire que le catalogue évolue lui aussi un peu, puisqu'alors qu'elle était réservée à la version 5 portes et à la jolie Fastback, le break a lui aussi désormais droit à la finition N-Line, finition "gentiment sportive" caractérisée par un look plus évocateur, une cartographie moteur plus agressive en mode Sport et des suspensions arrière plus dynamiques.

48V

Côté mécanique, nous le disions : pas de révolution, juste une actualisation. Le 1.4 essence 140 ch est remplacé par un 1.5 essence 160 ch, et tous les moteurs adoptent une hybridation légère 48V. Et cela comprend celui qu'on n'a pas sacrifié : le 1.6 diesel 136 ch. Il y a tout de même une vraie nouveauté : une boîte manuelle 6 rapports capable de passer en "roue libre" lors des décélérations, sans intervention du conducteur. Une fonction économique jusque-là réservée aux boîtes auto.

Sur la route, toutes ces petites retouches donnent une voiture… agréablement normale. On dira juste que le nouveau 1.5l turbo a en effet sensiblement plus de pêche que le 1.4 qu'il remplace, et on serait tentés de dire qu'il est idéal avec la finition N-Line… si le 3 cylindres 1.0 turbo 120 ch n'était pas bourré d'énergie.

Verdict

Aujourd'hui comme hier, la Hyundai i30 est l'une des meilleures voitures que l'on puisse acheter dans cette catégorie. Mais ce que met surtout en évidence notre essai, c'est que même pour nous, professionnels, l'évolution actuelle de l'automobile est effrénée. Et si même nous voyons comme un soulagement d'essayer une voiture dont on ne doit pas vérifier l'autonomie des batteries, on imagine que ce que ressent le vrai consommateur, qui ne sait plus à quel saint se vouer, et à qui l'on explique que d'ici 10 ans, plus rien ne sera pareil. Alors profitons du normal tant que le normal existe. La nouvelle Hyundai i30 démarre à 21.299€.

Ses bons côtés

- Son évolution esthétique bien dosée
- Son système multimédia agréable
- Ses moteurs essence généreux

Note globale : 17/20

Hyundai i30 Hatch 1.5 T-GDI N-Line

Longueur : 4,34 m
Largeur : 1,80 m
Hauteur : 1,45 m
Coffre : 395 – 1.301l
Poids : 1.250 kg
Consommation moyenne : 6,3 l/100 km
Puissance : 159ch
Couple : 253Nm
Vitesse max : 210 km/h
Accélération (de 0 à 100 km/h) : 8,4 s
CO2 (WLTP) : 143 g/km
Prix de base : 31.499 €

Mots-clés: Essais auto Hyundai
Pages concernant Hyundai
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris