ESSAI Mercedes GLA: un tout nouveau petit SUV

il y a 1 mois | Laurent Zilli

Présenté en première mondiale au dernier Salon de Bruxelles, le nouveau GLA est sur les routes depuis cet été pas comme les autres, bouclant ainsi la boucle du changement de génération des Mercedes compactes.

Parmi ces nouvelles compactes étoilées (Classe A…), le changement de génération du GLA est l'un des plus réussis, et pour plusieurs raisons. La première est purement esthétique. Certes, tous les goûts sont dans la nature, mais pour nous, le premier GLA avait quelque chose de maladroit, notamment en matière de proportions, et sa face arrière était disgracieuse, principalement en raison de ses blocs optiques démesurés. Nous avons beau tourner autour du nouveau GLA, nous ne trouvons absolument rien à redire à son design. Les proportions sont cette fois très harmonieuse, et il n'est pas un angle sous lequel on se dit "Mouais, bof". Ensuite, la nouvelle plateforme compacte du constructeur permet au GLA d'offrir un bien meilleur aménagement intérieur (malgré une longueur légèrement réduite), comprenez surtout des places arrière dignes de ce nom, ce qui était jadis un point faible de la A, de la CLA, et aussi évidemment du GLA. Logiquement, il en va de même pour le coffre, qui passe de 421 à 435 litres. Bref, même si le rôle est aujourd'hui plutôt celui du SUV GLB, le GLA, que Mercedes positionne comme le petit frère plus sportif, est plus familial que jamais.

Bond technologique

Les avancées les plus spectaculaires du GLA sont d'ordre technologique, puisque depuis la naissance de la première génération, les nouveautés sont arrivées à rythme très soutenu. La panoplie des aides à la conduite est évidemment aussi riche que sur le reste de la gamme (même si l'imminente nouvelle Classe S va encore monter de quelques crans), mais on a surtout envie de parler de ce qui se voit. Ainsi le GLA profite-t-il à son tour de la planche de bord à double écran de Mercedes, dont l'un est un tableau de bord entièrement configurable, et l'autre est le "siège" du système multimédia MBUX à intelligence artificielle. Nous n'hésitons pas à dire que parmi les compactes des marques premium, c'est actuellement ce qui se fait de mieux, que ce soit par la facilité d'usage et par la lisibilité des écrans. Retenez en tout cas que s'il y a bien une chose qui donne un coup de vieux à l'ancien GLA, c'est la planche de bord de son remplaçant.

Conciliant

Enfin, c'est aussi sur la route que le GLA affiche ses progrès. Alors que nous regrettons un peu que la Classe A soit devenue plus confortable, ou plutôt moins typée, c'est le contraire avec le GLA. Avant, il était dur, trop dur, à la limite du caricatural pour un véhicule de ce type. Aujourd'hui, il repose enfin sur des suspensions volontiers conciliantes sur les pires revêtements, et ça lui va tellement mieux ! Son confort est donc tel qu'on l'attend d'une Mercedes, du moins d'une Mercedes de cette catégorie. La gamme mécanique se compose pour le moment d'un 1.3 essence 163ch, d'un 2.0 essence 224ch, et d'un 2.0 diesel décliné en 150 et 190 ch. Que des boîtes auto au programme (7 rapports pour le 1.3 essence, 8 rapports pour les autres) et la transmission intégrale 4Matic est disponible partout, sauf avec le 1.3 essence. On peut aussi s'attendre à de nouvelles mécaniques moins puissantes, à des versions électrifiées ainsi qu'à une sportive AMG. C'est le diesel 150ch que nous avons eu à l'essai et ce que nous en retenons principalement, c'est que Mercedes semble avoir travaillé au problème majeur de ce moteur : son niveau sonore. Dans le GLA, il est d'une agréable discrétion, et il sait contrôler son appétit puisqu'à l'heure d'écrire ces lignes, un essai encore partiel, exclusivement urbain, donne une moyenne de 6,1l/100km. En résumé, le Mercedes GLA est comme un bon vin : il est infiniment meilleur après quelques années de maturation. Prix de départ : 35.695€ TVAC.

Pour un essai plus complet, rendez-vous dans le magazine Auto Trends de septembre 2020. 

 

Le GLA 200d en quelques chiffres

Moteur : 4 cyl. turbodiesel, 1.950cc, 150ch ; 320Nm.

Transmission : aux roues avant.

Boîte : auto double-embrayage 8 rapports.

L/l/h (mm) : 4.410/1.834/1.611

Poids à vide (kg) : 1.615

Volume du coffre (l) : 435 - 1.420

Réservoir (l) : 43

0 à 100 km/h (sec.) : 8,6

Vitesse maxi (km/h) : 208

Conso mixte (l/100 km) : 4,6

CO2 (g/km) : 121

Prix (€) : 38.357

Mots-clés: Essais auto Mercedes
Pages concernant Mercedes
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris