Mercedes-AMG C43 4Matic : moins de cylindres, plus de puissance

il y a 3 sem.

Récemment apparu sous le capot de la Mercedes-AMG SL 43, le 4 cylindres de 2,0 litres AMG avec turbocompresseur électrique est désormais disponible sur la Classe C.

En passant de la SL à la Classe C, le 2 litres à 4 cylindres a gagné en puissance et en couple. Il développe en effet 408 ch et 500 Nm, contre 381 ch et 480 Nm dans le roadster. Pour rappel, avant que l’énergie contenue dans les gaz d’échappement ne soit suffisante (mais aussi afin de maintenir la pression pendant la décélération), le turbocompresseur peut être entraîné électriquement par le réseau de bord de 48 volts. Voilà qui devrait garantir une réactivité exemplaire. Ce même réseau alimente également l'alterno-démarreur entraîné par courroie. Grâce à ce dernier, un boost supplémentaire de 10 kW (14 ch) est disponible dans certaines situations de conduite.

Toute cette cavalerie passe à la route via la transmission intégrale 4Matic (répartition dynamique avant/arrière de 31/69). Et grâce au Launch Control, le 0 à 100 km/h ne demande que 4,6 s, soit 3 dixièmes de moins que pour la SL 43. Par ailleurs, outre des ressorts en acier et des amortisseurs adaptatifs spécifiques, cette super Classe C est également équipée d'une direction assistée variable et d'un essieu arrière directionnel.

Evidemment, les mélomanes risquent de regretter le V6 de l’ancien modèle. A ce sujet, le système d'échappement AMG devrait assurer l'accompagnement acoustique adéquat. Par ailleurs, dans l’habitacle, le plaisir d'écoute pourra être encore accru avec l'option AMG Real Performance Sound, qui capte le son réel du moteur dans la ligne d'échappement et la diffuse dans l'habitacle via les enceintes sonores.

La C43 AMG sera proposée en berline et en break. Les tarifs ne sont pas encore connus.

Mercedes-AMG C43 4Matic : moins de cylindres, plus de puissance
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris