BMW M4 CSL : la légende continue

il y a 1 mois

Pour marquer son 50e anniversaire, BMW M GmbH présente la nouvelle BMW M4 CSL, inspirée par la passion des courses à l’ancienne, mais bardée des technologies les plus innovantes.

Comparativement à la M4 Competition Coupé, la M4 CSL est plus légère de 100 kg ! Au menu : sièges baquets en carbone (-24 kg), suppression de la banquette arrière (-21 kg), freins en carbone céramique, jantes et jambes de force en alliage spécial (-21 kg), moindre utilisation de matériaux insonorisant (-15 kg), utilisation de composants en plastique renforcé de fibres de carbone pour le toit, le capot et le coffre (-11 kg), silencieux en titane (-4 kg), sans oublier plusieurs autres modifications touchant la calandre, les feux arrière, les tapis de sol ainsi que la suppression de la climatisation automatique (-4 kg).

Sous le capot, le moteur de la BMW M4 CSL profite d’une augmentation de la pression de suralimentation des deux turbocompresseurs de 1,7 à 2,1 bars. Il délivre un couple maximal de 650 Nm de 2.750 à 5.950 tr/min, et une puissance max de 550 ch à 6.250 tr/min. Le tout est transmis aux roues arrière via une boîte de vitesses M Steptronic à 8 rapports avec Drivelogic. Evidemment, les trains roulants (suspension M adaptatives) ont eux aussi été largement modifiés pour plus d’efficacité, tandis que la fonction M Traction Control permet au conducteur de définir des seuils d’intervention individuels pour la limitation du patinage des roues.

Lors de ses essais sur la Nordschleife du Nürburgring, la BMW M4 CSL a signé le meilleur temps au tour pour une voiture du groupe BMW produite en série (7 min et 20,207 s). Ses capacités d’accélération (3,7 s de 0 à 100 km/h et 10,7 s de 0 à 200 km/h) sont tout aussi impressionnantes.

Cette édition spéciale sera produite dans une série limitée de 1.000 exemplaires.

BMW M4 CSL : la légende continue
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris