Salon de Bruxelles 2023 : motos, les grandes absentes ! Pourquoi ?

il y a 2 sem.

Malgré d’assez bons chiffres de ventes en 2022 au vu de la conjoncture et des inquiétudes de chacun quant à l’avenir des moteurs thermiques, le secteur du deux roues est le grand absent de ce Salon de l’Auto 2023. Pourquoi ?

Une situation encore plus regrettable pour un événement qui en était à sa 100ème édition et où la moto a toujours séduit. Avec ses centaines de milliers d’immatriculations, ce secteur important en matière de mobilité et de loisirs n’a malheureusement pas réussi à trouver un terrain d’entente cohérent entre ses différents importateurs et la Febiac, organisatrice du Brussels Motor Show.

Une absence dont la responsabilité incombe à un manque total de dialogue, et au format actuel de ce Salon en Belgique qui ne correspond plus aux demandes des constructeurs de deux-roues motorisés. Trop long, trop onéreux, les fabricants ne désirent plus se limiter à présenter de manière statique leurs nouveautés et insistent dorénavant pour que les visiteurs puissent essayer leurs machines. Ce qui, au mois de janvier à Bruxelles, relève d’une gageure totalement ubuesque.

Beaucoup de décisions prises… aux Pays-Bas

Si certaines marques comme Triumph, Harley-Davidson, BMW et des enseignes plus discrètes avaient avalisé leurs participations, d’autres comme Honda, Kawasaki, Yamaha ne voyaient pas grand intérêt à se déplacer à Bruxelles. La majorité des marques représentées en Belgique étant sous drapeau hollandais, il ne fallait pas s’attendre à une grande dévotion pour notre Salon national. Les Pays-Bas préférant jouer la carte du concessionnaire où tout un chacun peut profiter de conseils avisés et d’un essai dynamique de leurs machines.

Janvier : un mauvais timing ?

En conclusion, on ne peut que regretter un manque de concertation entre les parties et il faut s’attendre à une remise en question post-covid où il est apparu que le client potentiel prenait plaisir à se déplacer en concession pour finaliser son achat. Il n’empêche que, bien que chaque marque organise ses propres événements au printemps et au début de l’été avec des sessions d’essais sur routes et circuit, le motard anticipe aussi parfois la signature de son bon de commande afin de garantir la livraison de sa machine pour l’été.

Avant de retrouver un Salon de l’Auto et de la Moto en 2024, il y a donc du boulot ! Mais terminons sur une note positive : sur leurs stands autos respectifs, BMW et Honda exposent quelques deux-roues que vous pourrez admirer jusqu’à ce dimanche 22 janvier.

Philippe Hunin

Mots-clés: Moto
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris