Essai moto BMW S1000R : Au-dessus de la mêlée !

il y a 3 sem.

Avec des formes simplistes et un aspect dépouillé, la S1000R aurait pu ressembler à un quelconque roadster. Sauf que « quelconque » ne peut en aucun cas être utilisé pour décrire cette incroyable machine…

De prime abord, si ce n’est pour la frime, je ne suis pas un passionné des roadsters. Je dois pourtant reconnaître que ce genre de moto exhibe souvent de belles lignes où le souci du détail et de l’apparence confère toute son importance. Avec ses 165 chevaux et son moteur 4 cylindres provenant en droite ligne de la S1000RR, je pensais tomber sur une sous-moto à la mécanique dégonflée ayant perdu un R dans son appellation et 42 chevaux dans son écurie. La position de conduite est, somme toute, acceptable car on fait bien corps avec la moto. Un petit 130 km/h maintenu sur l’autoroute me conduit vers le circuit de Mettet. Comme tout bon motard actuel, durant ce trajet insipide et quelque peu ennuyeux, cruise-control activé, je chipote avec le menu pour peaufiner les réglages mis à ma disposition. Une fois la barrière du circuit Jules Tacheny ouverte, j’abandonne le pantalon en toile et le t-shirt aux manches longues pour une combinaison en cuir. Du mode Sport, je passe en Dynamic Pro (option). J’active les assistances selon mon humeur et file en piste.

Fusée !

Plus habitué aux bracelets qu’à un grand guidon, je peine à trouver mes marques. En l’absence totale de protections, mes vertèbres cervicales crient au secours dans la ligne droite à plus de 215 km/h. Les repose-pieds accrochent un peu mais, au fil des tours, je suis surpris par l’agilité de cette moto et la décontraction avec laquelle il est possible de rouler. Je me surprendrais même à vouloir me la jouer superbiker en sortant la jambe pour prendre appui avec le pied dans les courbes serrées. N'aimant pas les surprises, j’ai poussé les réglages du traction-control (DTC) et l’anti-wheeling à leur maximum, le grand guidon et la pression ressentie lors des accélérations accentuant l’envie de la roue avant de quitter le sol. Le freinage confié à Brembo (r)assure et reste constant tout au long des 20 minutes auxquelles j’ai droit. Les feux rouges me signalant la fin de la récré’, je rentre aux stands, à la plus grande satisfaction de mon cou endolori. Rouler vite en roadster demande une condition physique de haut niveau, d’autant plus avec les prestations proposées par cette BMW S1000R !

Verdict 18/20

Avec son tarif de 15.880 € et vu les qualités de la machine, on est en droit de penser que l’achat d’une S1000R est une évidence. Si ce n’est qu’il faudra y ajouter quelques options et se faire greffer une dizaine d’yeux supplémentaires afin de repérer les radars. Pas facile de maintenir la rotation de son poignet droit dans les limites du raisonnable. Une S1000R, ça va fort, très fort ! En revanche, avec les 16 litres d’essence contenus dans le réservoir, il ne faut pas s’attendre à parcourir de longues distances sans ravitailler. Mais quel pied derrière le guidon !

Ses bons côtés

  • Son comportement et son moteur propices aux sensations
  • Son confort d’usage grâce à une excellente position de conduite
  • Son freinage, à la hauteur des performances

La BMW S1000R en quelques chiffres :

  • Moteur : quatre cylindres en ligne 4T à refroidissement par liquide/huile, 16 soupapes, DOHC et BMW ShiftCam 
  • Cylindrée : 999cc
  • Puissance maximum : 165 ch (121 kW) à 11.000 tr/min
  • Couple maximum : 114 Nm à 9.250 tr/min
  • Boîte de vitesses : 6 rapports
  • Transmission finale : par chaîne
  • Cadre : périmétrique en aluminium, moteur porteur
  • Suspension avant : fourche inversée de 45 mm, entièrement réglable, déb. 120 mm
  • Suspension arrière : bras oscillant en aluminium, Full-floater pro, amortissement entièrement réglable, déb. 117 mm
  • Frein avant : deux disques de 320 mm, étrier fixe radial à 4 pistons, ABS BMW semi-intégral
  • Frein arrière : un disque de 220 mm, étrier flottant 1 piston (S), 2 pistons (M), ABS BMW semi-intégral
  • Hauteur de selle : 810 ou 830 mm
  • Poids (TPF) : 199 kg
  • Réservoir : 16,5 litres
  • Prix : à partir de 15.880€
Mots-clés: Moto BMW S 1000 R
Essai moto BMW S1000R : Au-dessus de la mêlée !
Articles à la une

Vidéo


Veuillez accepter les cookies marketing pour voir les vidéos

 Ouvrir les préférences

Inscription à la newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter

Je m’inscris